Les impacts insoupçonnés…

Parlez-moi d’un hasard! Le grand patron de la Société canadienne d’hypothèque et de logement (SCHL) a choisi la journée (lundi) où entraient en vigueur les nouvelles règles de qualification hypothécaire pour annoncer que son organisation allait hausser son évaluation du risque du marché immobilier canadien.

Le «mal immobilier» qui gruge Toronto et Vancouver se propage dans les marchés environnants, affirme l’organisme. Et Montréal? C’est vrai que les prix, alimentés par les bas taux d’intérêt, se sont enflammés durant les années 2000. Mais depuis quelques années, il n’y a pas de quoi fouetter un chat. Si on regarde les derniers rôles d’évaluation municipale de l’île de Montréal, les valeurs immobilières se sont appréciées de 6,2% en trois ans dans la métropole québécoise (2013-2015). Les hausses ont été plus modestes dans les municipalités de l’Ouest-de-l’Île. Dorval: 3,2%; Pointe-Claire: 5,8%; Dollard-Des Ormeaux: 4,2 %; Kirkland: 2,5%…  Suite sur LesAffaires.com