Immobilier: le nombre de délaissements fléchit en janvier

Journal Les Affaires / Selon les actes publiés au Registre foncier et colligés par JLR, 630 préavis d’exercice ont été émis en janvier 2017 au Québec, un nombre similaire à l’année dernière. Entre février 2016 et janvier 2017, 8 955 préavis d’exercice ont été enregistrés, un total en baisse de 6 % relativement aux 12 mois précédents.

Un préavis d’exercice est un acte pouvant être émis par un créancier à la suite d’un non-respect des engagements du débiteur (souvent un non-paiement). Cet acte avertit le propriétaire que le prêteur pourrait saisir la propriété après un certain délai si la situation n’est pas résolue.

À la suite de l’émission d’un préavis d’exercice, le créancier peut éventuellement saisir la propriété si aucune entente n’est conclue ce qui sera considéré comme un délaissement. Un propriétaire peut aussi remettre librement les clés à son prêteur ce qui implique également un délaissement.

Le bilan est moins reluisant sur 12 mois en ce qui concerne les délaissements en dépit d’une baisse majeure en janvier 2017. L’année 2016 fut particulièrement difficile avec des augmentations importantes de délaissements. Par conséquent, au cours des 12 derniers mois, le nombre de délaissements (2 676) a progressé de 12 % relativement aux 12 mois précédents. Malgré cette tendance difficile, une recrudescence de 21 % de ce type de mauvaise créance a été observée en janvier 2017. Puisqu’il s’agit d’un seul mois, on ne peut pas encore parler d’inversion de la tendance, mais cela demeure encourageant. Il faudra surveiller les prochains mois afin de noter si une nouvelle tendance s’installera.  Suite…

 

Suite